Les points négatifs du match Gambie-Algérie

0
1080

Les mauvais points :

Brahimi inutile dans l’axe, Ghezzal-Mahrez improductifs

Aligné dans l’axe comme au temps de Gourcuff, le capitaine Yacine Brahimi n’a pas trouvé ses repères durant ce match. Malgré son envie de bien faire, le milieu offensif de Porto s’est naturellement déporté vers le côté gauche sans jamais peser dans la rencontre. Tout comme les deux ailiers gauchers Mahrez et Ghezzal dont le profil de jeu est assez similaire. Ce trio de fins techniciens choisi par Belmadi n’était sans doute pas le plus indiqué pour débuter un match pareil sur une pelouse que l’on savait impraticable bien avant la rencontre. L’animation offensive est donc à revoir avec l’impératif de jouer davantage en première intention en Afrique et surtout l’obligation de s’adapter aux conditions.

La sortie inexplicable de Bounedjah

Belmadi n’a effectué que deux changements dans ce match et ils furent assez tardif (71′). Si la sortie de Ghezzal était assez logique avec l’incorporation d’un Feghouli inspiré et véritablement taillé pour l’Afrique avec son jeu direct, le changement de Bounedjah fut plus surprenant. Une association Slimani-Bounedjah pour profiter des centres de Feghouli aurait été plus judicieuse en fin de match d’autant que le duo Mahrez-Brahimi a manqué d’inspiration tout le match et n’avait plus de jus. Avec un changement poste pour poste en pointe, Belmadi n’a finalement pas varié son système de jeu et le résultat n’a pas bougé.

Un milieu récupérateur peu complémentaire

Face à un adversaire d’un autre calibre l’addition aurait pu être plus salée. Le milieu de terrain algérien a souffert malgré la volonté affichée d’un Taïder combatif. La complémentarité avec Bentaleb était peu évidente si bien que cette association qui compte pourtant de nombreux matchs n’arrive toujours pas à convaincre. Belmadi doit trouver la bonne formule au milieu afin de retrouver un équilibre et permettre un relai vers l’avant plus fluide, plus rapide.

S’il est bien trop tôt pour émettre un quelconque jugement, il y a quelques constats à faire après ce premier match disputé dans des conditions extrêmes. Les Verts sont incontestablement sur la voie de la guérison mais le nouveau sélectionneur devra très vite tirer les bonnes conclusions pour renouer avec la victoire qui n’était pas forcément méritée ce soir. Avec beaucoup de travail et un engagement sans faille des joueurs, il y a toutes les raisons d’y croire.

LA GAZETTE DU FENNEC


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here