Saadane:  » On s’est moqué de moi et on m’a humilé à mon âge »

0
719

e directeur technique national Rabah Saâdane, est revenu sur Ennahar TV sur les raisons de sa démission, annoncée hier dans la presse. D’emblée, Saâdane fustige la FAF après ce qu’il considère comme une moquerie de la part des instances du football et accuse qu’il a été bel et bien remplacé par le coach des gardiens de but Aziz Bouras, désigné selon ses dires à sa place pour accompagner Belmadi au congrès des entraîneurs de la FIFA tenu à Londres.

«On n’a pas touché à moi, c’est l’image de l’Algérie qui est ternie»
« On nous a salis, on n’a pas seulement touché à moi mais à l’image de l’Algérie, ce n’est pas normal d’envoyer un entraîneur des gardiens à la place d’un directeur techniques national, c’est du jamais vu. Avec tout le respect que j’ai pour Monsieur Bouras, mais ce n’était pas de ses prérogatives ni son poste d’aller me représenter. »

«C’est une honte de me priver d’un visa établi pour envoyer Bouras à ma place»
« En toute modestie, mon nom est grand et personne n’a le droit de m’humilier. Il fallait juste qu’on me dise qu’on m’a remplacé. Au début,  j’attendais le retour du président pour discuter avec lui mais hier, un ami m’a assuré que c’était Bouras qui a été désigné à ma place. Je ne sais pas qui est derrière exactement, mais l’erreur s’est produise au niveau du secrétariat général. C’est le seul département de la FAF qui peut envoyer une correspondance à la FIFA dans ce sens. »

«Zetchi m’a fait appel pour un projet mais le discours a changé depuis l’été»
« On m’a fait appel pour un projet mis en place par Zetchi. On l’a jusqu’ici honoré, mais depuis quelques mois, les choses ont changé à notre égard. Le discours a changé en été, et on a commencé à parler des résultats alors qu’il sait bien en tant que président d’un club formateur que les résultats ne peuvent se réaliser du jour au lendemain. »

«On ne m’a pas demandé mon avis sur la désignation du nouveau sélectionneur»  
« Zetchi était sous une forte pression parce que les résultats de l’Equipe A ne suivaient pas, et au même temps, il n’avait plus le temps d’être à jour avec nous, surtout après le départ de Madjer. On ne m’a pas demandé mon avis sur la désignation du nouveau sélectionneur, je me suis dit que ça ne fait rien même si j’avais un droit de regard sur les critères qu’il faut pour engager le nouveau sélectionneur. »

 «Belmadi a le droit de préserver son groupe, mais…»
« Belmadi a le droit de préserver son équipe, il ne m’a pas touché en décidant de m’interdire l’accès au restaurant, j’étais coach national et je sais ce que ça représente, après il fallait penser à nous réserver un autre restaurant mais ce qui me fait mal, c’est qu’on n’a pas respecté mon âge et mon statut. Je suis un ancien sélectionneur et cela devait être pris en considération. »

«Je n’accepterai jamais qu’on touche à ma personnalité et à ma dignité»
« La FIFA a reconnu notre travail lors du congrès de Tunis mais chez nous, apparemment on les a dérangés surtout lorsqu’on a commencé à dire que la DTN était sur la bonne voie.  Je ne regrette pas mon départ, je suis tranquille, je n’accepterai jamais qu’on touche à ma personnalité et à ma dignité, c’est impossible de continuer à travailler. »

le buteur


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here