Belmadi doit-il faire appel aux joueurs locaux pour combler le manque au milieu ?

0
688

Si l’EN a retrouvé un peu sa solidité défensive avec les bonnes prestations de Mehdi Tahrat dans l’axe et un buteur efficace avec Bounedjah, le sélectionneur Algérien n’a toujours pas trouvé la bonne formule au milieu de terrain. 

Dès son premier match, Djamel Belmadi a compté sur le duo Taïder et Bentaleb qui n’a malheureusement pas bien fonctionné et leur a renouvelé sa confiance à Blida avant de tester un deuxième duo, Bentaleb – Guedioura.

Associés à Brahimi, Benzia ou encore Feghouli, ce milieu n’a pas été à la hauteur ni dans l’impacte physique, ni  dans le harcèlement de l’adversaire. Sans solution, on s’es retrouvé à envoyer de longues balles pour Belfodil à Cotonou,  jusqu’à ce Belmadi décide en deuxième période de sacrifier Bentaleb pour la première fois pour voir à l’oeuvre Guedioura et Feghouli ensemble.

Belmadi pas satisfait de Bennacer ? 

Le seul milieu convoqué à ne pas avoir eu sa chance lors de cette dernière double confrontation face au Bénin c’est Bennacer, alors que le joueur d’Empoli se trouve dans une bonne dispositions et qu’il a réussi à décrocher une place de titulaire ces derniers temps en Serie A mais Belmadi n’a pas trop l’air de compter sur lui.

De tout temps la sélection algérienne a pu compter sur des porteurs d’eau dévoués à la tache qui travaillent sans relache pour l’équipe. On peur citer Mohamed Kaci-Said dans les années 1980, Si Tahar Cherif El Ouezzani dans les années 1990 ou plus récemment Mehdi Mostefa.

Benkhemassa, Abeid et Benguit peuvent apporter de l’aide 

On s’interroge alors sur certains choix dans ce secteur de jeu en l’absence d’un ratisseur comme Mehdi Abeid convoqué en Gambie et pas rappelé.

Pour ce poste on pourrait penser justement que certains joueurs du championnat peuvent apporter un plus contrairement à la défense ou l’attaque.

On peut citer les milieux de l’USM Alger Raouf Benguit et Mohamed Benkhemassa passés par toutes les sélections de jeunes et qui font un bon début de championnat avec le club de capitale qui occupent la première place du classement,

Les deux ont eu quelques minutes avec l’EN sous l’ère Rabah Madjer qui malgré l’échec de sa mission a eu le nez creux quoi qu’on puisse en penser avec Salim Boukhanchouche.

Boudaoui un joueur à suivre de près

Si il est encore tôt pour intégrer de jeunes joueurs de 18 ou 19 ans qui découvrent à peine la compétition chez les seniors, on peut faire le parallèle avec la sélection U21/U23 menée par Boualem Charef dont le point fort est justement le milieu avec le duo Boudaoui – Zorgane qui fait la différence à chaque fois que ce soit en sélection U20 la saison passée, aux Jeux Méditerranéennes cet été où contre le Maroc en amical ces derniers jours.

Hicham Boudaoui, 19 ans, originaire de  Béchar et formé au Paradou AC, il a montré cette saison qu’il est un joueur qui a d’énormes qualités physiques et techniques et qui est déjà sollicité par des formations anglaises notamment.

Si ses qualités sont bien exploitées avec les U21 sous les ordres de Bouaalem Charef qui compte énormément sur ses services, Boudaoui a même été supervisé par Djamel Belmadi que d’après certaines échos s’est montré satisfait de ce qu’il montre  depuis le début de saison .

Bref, c’est encore un chantier sur lequel il faudra travailler mais il y’a un match capital dans un mois au Togo, peut ont imaginer que le sélectionneur trouve la solution d’ici là ?

dzfoot


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here