Belmadi:  » Je ne convoquerai plus les joueurs, par rapport à leurs noms « 

0
1518

Comme nous vous l’avions précisé hier, Djamel Belmadi était à la fois déçu et choqué par la prestation de certains joueurs face au Bénin, notamment lors de la première période.

Hier encore et à l’arrivée des Verts à l’aéroport Houari-Boumediène à Alger, l’entraîneur national a rajouté une couche, à commencer par la manière dont notre équipe nationale a encaissé le premier but. Un Stéphane Sessègon âgé de 34 ans qui s’est régalé en mettant dans le vent  plusieurs joueurs de l’EN et servir de fort belle manière son coéquipier D’Almeida, ce dernier qui ne s’est pas privé pour tromper Raïs Mbolhi : « Comme je l’ai déjà dit, nous sommes passés complètement à côté lors de la première période. A côté par rapport à l’envie et à l’agressivité qui n’y étaient pas. En fait tous les ingrédients qui font qu’on rentre bien dans un match, surtout en Afrique, étaient absents. On a vraiment péché sur l’impact physique. On n’a pas été ambitieux. Une première mi-temps difficile, et on encaisse un but en défendant très mal. Surprenant quand même ce premier but où on se fait éliminer un peu trop facilement. C’est vraiment inadmissible à ce niveau-là », a fait savoir l’entraîneur national.

« Pour gagner en Afrique, il faut de la volonté et de la solidité »

Certes, les Verts ont montré un peu plus d’envie en seconde période, mais cela n’a pas suffi pour égaliser malgré le fait que les Ecureuils ont joué pendant près de 45′ à 10. « En deuxième période, on rentre avec d’autres intentions en mettant deux attaquants, Ishak Belfodil et Baghdad Bounedjah en l’occurrence. C’était un peu mieux car on prend le jeu à notre compte. On se crée des occasions mais malheureusement on ne les mets pas au fond », a précisé Djamel Belmadi.

Il est vrai que cela fait près de deux années que notre équipe nationale n’a pas gagné le moindre match à l’extérieur, mais on ne s’attendait certainement pas à ce que Mbolhi et ses coéquipiers perdent à Cotonou : « Ne pas gagner en Afrique c’est problématique, car cela fait deux ans et demi qu’on ne réussit pas à le faire. Si mes souvenirs sont bons, depuis la rencontre face aux Seychelles. On a discuté de ça avec les joueurs, je leur ai demandé quelles étaient les raisons pour lesquelles on n’arrivait pas à s’imposer en terre africaine. J’ai considéré que si on arrivait à diagnostiquer le mal, c’est déjà une première étape pour guérir. Ce fut avant le match, mais bon avec tout le folklore qui a eu avant la rencontre, car je précise qu’une fois encore c’était catastrophique comme en Gambie d’ailleurs. Franchement je ne sais pas à quoi sert la CAF sur ce coup-là. Nous avons été très mal traités au Bénin, même si nous n’attendions pas à ce qu’ils nous accueillent à bras ouverts, mais bon, il  y a un minimum. Quand le ballon sort et qu’il ne revient jamais sur le terrain, ça c’est un vrai problème. On ne nous ouvre pas les vestiaires, on ne nous laisse pas voir le terrain, des éléments qu’il faut prendre en compte, mais bon c’est l’Afrique. Il faut être armés pour cela, et c’est plus une affaire psychologique, de volonté et une solidité à avoir quand on évolue à l’extérieur pour justement espérer gagner ou faire un bon résultat », a expliqué l’ancien joueur de l’Olympique de Marseille.

Et comme un malheur n’arrive jamais seul, et bien au moment où notre équipe nationale perd son premier match lors de ces éliminatoires pour la CAN 2019, et bien le Togo lui réussit à enregistrer son premier succès : « Et bien désormais c’est une course à trois. Les Togolais marquent dans les arrêts de jeu. L’Afrique ça devient difficile car on a pu voir le Maroc qui fait 2 partout aux îles Comores, le Cameroun qui fait match nul face au Malawi. C’est l’Afrique et il faut se bagarrer et batailler car il n’y a plus de petites équipes. Nous sommes bien avertis car le Togo revient. A présent, il va falloir absolument réagir, même si nous sommes toujours premiers de notre groupe. Chaque match aura sa peine et sa difficulté, maintenant on le sait », a-t-il confié.

compétition


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here