Un proche du joueur se confie sur le choix d’Aouar

0
1901

Il y a quelques jours de cela, le sélectionneur national, Djamel Belmadi confiait en exclusivité dans nos colonnes son intérêt pour le milieu de terrain franco-algérien de l’Olympique Lyonnais, Houssem Aouar : «Ça fait un moment que je le suis de manière directe ou indirecte. On va s’asseoir, on va discuter et expliquer les choses. On va voir le discours qu’on aura en face. Maintenant, si on sent qu’il a l’envie de jouer pour son pays d’origine, on avancera d’un pas. Mais s’il ne se sent pas concerné, on passera à autre chose. Bien sûr, on souhaite qu’un joueur comme Houssem, qui est une valeur ajoutée, soit avec nous». Evidemment, cela a rapidement alimenté les débats outre-mer. Un scénario qui n’est pas sans nous rappeler celui d’un certain Nabil Fekir, qui était à deux doigts d’intégrer la sélection nationale, il y a près de quatre ans de cela avant qu’il ne fasse machine arrière à la dernière minute pour opter finalement pour l’Equipe de France. Aouar qui refuse pour l’heure de s’exprimer de manière claire sur son choix de sélection, maintient du coup le flou quant à son avenir international. Hier, nous avons pu prendre attache avec une personne qui est assez proche du joueur et qui nous a confié :
«Ecoutez, je ne peux pas être affirmatif quant au choix final de Houssem, mais ce que je peux dire, c’est qu’il va très certainement opter pour la France. Le joueur aime profondément l’Algérie, mais il pense que pour son avenir professionnel, il est plus judicieux pour lui de continuer son ascension avec l’Equipe de France».

«Sa famille est très lié au bled, mais l’aspect sportif, c’est autre chose»
Notre interlocuteur, qui est aussi un voisin de la famille Aouar à Lyon, a tenu à nous apporter aussi quelques précisions :
«Je connais très bien Houssem et sa famille aussi. Je peux vous dire que celle-ci est très liée au bled (Ndlr : Algérie). Par le passé, le joueur notamment venait très souvent au pays pour passer ses vacances. Sa mère lui a inculqué l’amour de l’Algérie et vous serez surpris de savoir que Houssem parle assez bien l’arabe. Pour autant, pour ce qui est de l’aspect sportif, là c’est autre chose. Actuellement, la France est le champion du monde et possède une grosse équipe. C’est normal que chaque joueur rêve de jouer dans ses rangs. Actuellement, il est avec les Espoirs, en attendant qu’il soit sans doute sélectionné prochainement avec les A».

«Aulas est très rusé»
Il y a quelques jours de cela, le président de l’OL, Jean-Michel Aulas déclarait au sujet de Aouar : «Si Deschamps veut le bloquer, il peut faire un certain nombre de choses, c’est comme les clubs qui veulent s’attacher les services des meilleurs joueurs, chacun fera tout pour l’avoir, et celui qui se montrera le plus rapide peut rafler la mise. J’ai envie qu’il évolue à l’OL quelles que soient ses orientations quant au choix de sa sélection. Je ne m’immisce pas dans son choix». Notre interlocuteur dira à ce propos : «Aulas est très rusé. Il dit qu’il n’influera pas sur l’avenir de Houssem et cela est faux. Vous pouvez constater qu’il est assez confiant dans ses propos, contrairement à ce qui s’est passé avec le dossier Fekir car il sait que Houssem, sa préférence actuelle va pour l’Equipe de France».

Le journal L’Equipe affirme que Deschamps pourrait le convoquer en mars
Avant-hier soir, l’Olympique Lyonnais s’est imposé lourdement face à l’AS Monaco (3-0) pour le compte de la 18e journée de Ligue 1 française. Houssem Aouar a été sans conteste le meilleur joueur du match. Une nouvelle performance qui ne laisse désormais personne indifférent. Depuis quelques jours en France, les médias font le forcing pour voir rapidement le joueur franco-algérien rejoindre l’Equipe de France. Hier, le journal L’Equipe a révélé que Aouar pourrait être sélectionné par Deschamps en mars prochain :
«Il est certain que les performances de Aouar contre des adversaires de haut niveau comme Manchester City (2-2), en Ligue des Champions, ne doivent pas passer inaperçues pour Didier Deschamps, le sélectionneur, même si ce secteur reste très concurrentiel en France. Ndombele a eu sa chance, il serait surprenant que Aouar ne rejoigne pas son équipier s’il confirmait. En huitièmes de finale de la C1 par exemple».

le buteur


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here