EN: Avec la même liste que la précèdente en mars ?

0
303

15 février 2019
Les jours passent et le stage du mois de mars approche pour l’EN. Plus que 15 jours pour Djamel Belmadi pour arrêter sa liste et envoyer les pré-convocations aux clubs de nos pros, et 1 mois pour faire le tri en vue de l’établissement d’une liste définitive pour les deux confrontations attendues contre la Gambie en match officiel puis la Tunisie en amical.
Belmadi, qui partira sur la base de sa dernière liste étant donné que les joueurs lui ont donné raison en revenant de Lomé avec une belle victoire, n’oubliera cependant pas de soumettre le groupe aux fameux critères, il nous avait tout étalé dans l’interview exclusive qu’il nous avait accordée au Togo, où il a mis en garde ses joueurs, surtout ceux qui ne jouent pas beaucoup, en les menaçant de mise à l’ecart s’ils ne bougent pas lors du dernier mercato. Le mercato passé, les joueurs algériens n’ont pas vraiment bougé, mis à part Boudebouz, les autres ont préféré rester là ou ils étaient, d’autres se sont fait avoir à l’image de Benzia qui sera le grand perdant après la fermeture du marché et ce qu’il a subi dans son club turc, Belfodil devrait en profiter pour replonger dans l’ambiance de l’EN.
Ounas
Si l’avenir de Benzia, du moins pour les 4 ou 5 prochains mois, paraît clair lui qui ne pourra plus rejouer, à moins qu’il change de club et part dans l’un des marchés des championnats encore ouverts, il existe des joueurs qui ont fait un choix difficile, à l’image d’Ounas qui devait changer de club, cet hiver, mais il a fini par rester à Naples, cet élément risque vraiment gros, surtout qu’il présente des stats peu encourageantes, un gâchis pour Belmadi qui commençait sérieusement à l’admirer et admirer sa générosité sur le terrain depuis ses premiers matches sous le maillot des Verts, car au même moment il y a la menace Belaïli et Meziane derrière, deux sérieuses options qui pourraient pousser Ounas en dehors de la liste.
Bentaleb
Il revient fort ces derniers temps. Il totalise pas moins de 27 matches joués, avec un volume de jeu conséquent, malgré son éviction lors du dernier stage et le match contre le Togo il fait partie des joueurs que le coach estime. Alors que la plupart ont tendance à vouloir l’enterrer, Bentaleb pourrait faire son come-back, son cliché de bad boy ne devrait pas l’empêcher de figurer dans la prochaine liste, il faut dire que Chita est encore jeune et son apport ne peut pas répondre aux exigences de Belmadi, du moins pas pour le moment, la présence de Bentaleb est donc nécessaire d’autant plus qu’il joue, pourvu qu’il ne fasse pas des bêtises et surtout qu’il apprenne à canaliser son énergie qui se transforme en nervosité, un point qui lui cause des problèmes et a fait de lui un joueur irrégulier.
Mandi
Le défenseur du Bétis se porte bien en club, et cela n’est pas une surprise, car il l’a toujours été, et il a su préserver son statut, mais sa situation en sélection n’est pas stable, au point où il a été rétrogradé dans le classement des défenseurs centraux, avec la paire Benlamri-Tahrat qui a donné satisfaction et la montée en puissance d’Atal comme latéral (l’autre poste de Mandi), un poste qui connaît le retour de Zeffane qui offre une option de plus pour l’EN, une de moins pour Aïssa, il va devoir cravacher dur pour recouvrer une place dans l’onze ou simplement soigner son statut dans l’équipe, il s’agit là d’un des dossiers chauds à étudier, car même le retour de Bensebaïni n’arrange pas les choses, on se demande déjà comment il va faire pour retrouver la priorité et postuler pour une place dans l’onze. Pour le moment, Aïssa profitera de l’absence de Tahrat qui va manquer le prochain stage pour blessure, l’occasion ou jamais pour gagner des points et se positionner avant juin, date de l’ultime stage avant le voyage au Caire.
Slimani
Dur de laisser sur le banc son meilleur buteur, telle est la problématique qui concerne Islam, car l’ancien joueur du Chabab joue sans être performant, il ne marque que rarement, et au même moment Bounedjah enchaîne les buts, sa convocation n’est pas remise en cause, sa présence est même primordiale, mais ça sera un cas à gérer surtout si le joueur retrouve le chemin des filets, il sera vraiment difficile de les départager, d’autant plus que les aligner ensemble est juste impossible étant donné qu’ils ne peuvent pas se compléter, Baghdad tient le bon bout pour le moment, mais d’ici l’été prochain, tout peut basculer.

compétition


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here