EN: Belmadi tient enfin sa défense

0
340

’Algérie s’est brillamment qualifiée pour le deuxième tour de la CAN 2019 en disposant avant-hier du Sénégal (1-0). Les Verts sont mêmes assurés de terminer à la première place du groupe C en dépit du résultat qui sera enregistré lors du prochain match face à la Tanzanie. Évidemment, beaucoup de satisfactions ont été notées à l’issue de cette partie face aux Lions de la Teranga, notamment au sein de la défense. En effet, alors que beaucoup voyaient en la défense algérienne le point faible de l’équipe, on a vu face aux redoutables attaquants sénégalais tout le contraire. Les Sadio Mané, Mbaye Niang et autres n’ont pas su trouver les failles et semblaient comme incapables de se créer la moindre occasion dangereuse. La défense des Verts emmenée par un Aïssa Mandi des grands jours a été intraitable et Mbolhi n’a eu quasiment rien à faire durant la partie, hormis s’interposer une ou deux fois sur des frappes adverses. Le sélectionneur national, Djamel Belmadi, a toujours insisté sur la solidité défensive de son équipe et fut bien évidemment très satisfait de la production de sa défense, mais aussi du milieu de terrain, qui a beaucoup défendu et aidé l’arrière-garde de l’EN à sortir un très bon match. Après deux matchs disputés et aucun but encaissé dans cette CAN, on peut dire que Belmadi tient enfin sa défense type.

Mandi-Benlamri, la paire tant recherchée
Depuis sa prise de fonction à la tête du staff technique des Verts, Djamel Belmadi a apporté beaucoup de changements au sein de la composante de sa défense. Hormis Youcef Atal qui s’est imposé de lui-même comme le latéral droit titulaire par excellence, les autres postes de cette défense étaient instables. Le coach national a essayé notamment plusieurs paires centrales lors des précédents matchs. Mandi-Bensebaïni puis Tahrat-Bensebaïni puis Tahrat-Benlamri avant donc de se fixer sur la paire Mandi-Benlamri, qui vient d’être alignée pour la 4e fois de suite et semble désormais donner entière satisfaction. Même à gauche, Belmadi avait quelques hésitations. Des fois, c’était Bensebaïni qui était aligné, d’autre fois Mohamed Farès et même Ayoub Abdellaoui. Au final, le coach semble faire plus confiance au latéral de Rennes, mais compte aussi beaucoup sur Farès.
La 1re fois que les Verts n’encaissent pas lors de leurs deux premiers matchs de CAN
Il est important de souligner que sur ses 18 participations à la CAN de son histoire, c’est la première fois que l’Algérie termine les deux premiers matchs du groupe sans encaisser le moindre but. Même en 1990, année où les Verts avaient été sacrés champions d’Afrique pour la première et unique fois, ils avaient pris au moins un but au bout des deux premières rencontres de la compétition. Cela dénote la force défensive de l’équipe actuelle et augure un parcours mémorable à venir.
Terminer la phase de groupes sans prendre un but, l’objectif du coach
Les Verts, déjà assurés de terminer à la première place du groupe, vont désormais affronter la Tanzanie pour le dernier match du groupe. Un match qui semble à la portée de l’EN, qui devrait donc enchaîner par un autre succès, mais le plus important ce n’est pas ça. En effet, l’objectif du coach national et de l’équipe sera de terminer cette phase de groupes sans le moindre but encaissé. Si tel est le cas, ça sera un exploit jamais réalisé par l’Algérie dans ses différentes participations à la CAN. Un défi qu’il faut relever pour montrer à tout le monde que l’Algérie peut rivaliser avec les autres favoris et prétendre au sacre final.

le buteur


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here