LDC Africaine: Le TAS annule la décision de rejouer la finale

0
388
Wydad players ask the referee Gambian Bakary Papa Gassama (C) to check the goal, which was denied by the linesman before finding out the Video assistant referee (VAR) system did not work and the match was interrupted during the 2nd leg of CAF champion league final 2019 football match between Tunisia's Esperance sportive de Tunis and Morocco's Wydad Athletic Club at the Olympic stadium in Rades on May 31, 2019. - The VAR did not work and the match was interrupted. (Photo by FETHI BELAID / AFP)

Le Tribunal Arbitral du Sport a infligé un nouveau camouflet à la CAF et son président Ahmad Ahmad en annulant la décision de son comité exécutif concernant la finale retour de la Champions League 2018/2019 entre l’ES Tunis et le WA Casablanca.
Alors que les deux clubs ont fait appel contre la décision de la CAF de faire rejouer la finale retour (qui a fait scandale après l’arrêt du match suite au retrait du WAC à cause du dysfonctionnement de la VAR) sur terrain neutre, le TAS a décidé d’annuler tout simplement cette décision.
La Formation du TAS en charge de cette affaire a considéré que le Comité Exécutif de la CAF n’était pas compétent pour ordonner que la finale retour soit rejouée et a décidé d’annuler la décision attaquée.
C’est ce qu’à déclaré le tribunal du sport aujourd’hui. Toutefois, celui-ci qui a rejeté la demande du WAC de se voir attribuer le titre, ne ferme pas la porte à ce que le match retour soit rejoué.
Concrètement, il appartient désormais aux organes compétents de la CAF de se pencher sur les incidents survenus dans le stade de Radès le 31 mai 2019, de prendre le cas échéant toute sanction disciplinaire adéquate, et en conséquence de décider si le match retour de la Ligue des Champions CAF 2018/19 doit être rejoué ou non. La Formation du TAS ayant annulé la décision du Comité Exécutif de la CAF pour des raisons formelles, elle a décidé de renvoyer aux organes compétents de la CAF les questions de la répétition du match retour de la finale et de la procédure disciplinaire actuellement en cours devant la CAF, cette dernière n’étant pas de la compétence du TAS dans le cadre de la présente procédure d’arbitrage.
Cependant le TAS de Lausanne soutien la demande l’ES Tunis qui s’estime lésé par la CAF.
Les appels des deux clubs sont donc partiellement admis pour cette raison. En revanche, toutes les autres conclusions prises par le WAC sont définitivement rejetées, tandis que celles de l’EST seront traitées dans la sentence finale.
La Formation du TAS continuera ses délibérations relatives aux requêtes de l’EST et préparera une sentence finale, tout en tenant compte de toute décision éventuelle prise par la CAF dans cet intervalle.

France 24


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here