EN: Reste-t-il des places à prendre ?

0
1250

Demain, l’équipe nationale livrera son premier match après le formidable sacre à la CAN 2019, en croisant le fer avec la sélection béninoise dans une joute amicale, faut-il le préciser.

 

Pour ce premier rendez-vous, Djamel Belmadi a retenu 23 joueurs dont trois  revenants, à savoir Benayada, Ferhat et Benrahma et un nouveau capé Chetti. Ces derniers ont tous l’ambition de revenir la prochaine fois, c’est-à-dire s’inscrire dans la durée avec la sélection. Certes, globalement, l’entraîneur national n’a pas voulu trop chambouler son effectif en laissant Adam Ouanas, qui vient d’être prêté à Nice par Naples, l’opportunité de s’installer dans son nouveau environnement, d’où sa non- convocation pour ce stage. Toutefois, étant un des éléments importants de l’EN, Ouanas sera, sauf imprévu, au stage du mois d’octobre (prochaine trêve internationale). Idem pour Hicham Boudaoui qui vient de le rejoindre au sein du club azuréen. Toutefois, Bouadaoui a été mis à la disposition de l’EN U23 (il a joué à Accra vendredi contre le Ghana), sans oublier Mohamed Farès qui était de l’expédition égyptienne mais qui malheureusement a été opéré après une grave blessure au genou lors d’un match amical avec Spal (D1italienne). Cependant, si Belmadi n’a pas l’intention de remodeler un effectif qui a fièrement honoré les couleurs de l’Algérie, on s’interroge si réellement il tiendra compte de la forme du moment des  joueurs qui seront sélectionnés la prochaine fois. Certains laissent même entendre que ce match Algérie-Bénin aurait pour but primordial d’honorer les champions d’Afrique, pas seulement Rafik Halliche, car l’entraîneur national chercherait à partager la joie du sacre avec le public du 5-Juillet ; donc il ne pouvait opérer des changements dans son effectif.

Guedioura avait songé à prendre sa retraite

Tandis que le match de ce lundi sera le dernier pour le longiligne défenseur axial Rafik Halliche, il semblerait que d’autres joueurs songent à lui emboîter le pas. D’après des indiscrétions, Adlène Guedioura, blasé par les critiques de certains consultants de chaînes privées, comme l’a souligné Djamel Belmadi en conférence de presse mardi dernier, l’idée de raccrocher en équipe nationale avait effleuré son esprit, sauf qu’en prenant connaissance des intentions de son milieu récupérateur, Belmadi l’en aurait, paraît-il, dissuadé en lui assurant qu’il a besoin de son expérience au milieu du terrain. Résultat du compte : Guedioura a repoussé son départ à la retraite internationale.

 

Possible que des portes s’entrouvrent

Si au jour d’aujourd’hui, on voit mal le sélectionneur national opérer des changements dans son effectif, toujours est-il que pour tirer le maximum de ses joueurs et éviter que ces derniers ne dorment sur leurs lauriers, il songe à créer cette concurrence. Si, pour l’heure, c’est en défense que des portes vont s’entrouvrir avec le départ à la retraite de Halliche et l’indisponibilité de Farès, toujours aussi perfectionniste, Belmadi peut bousculer une hiérarchie établie. On le vérifiera à la prochaine trêve internationale au mois d’octobre, d’autant que des éléments, qui sont présents dans le groupe, ne jouent pas avec leur club, comme c’est le cas de Rami Bensebaïni qui chauffe le banc du Borussia Mönchengladbach depuis qu’il a été transféré dans ce club. Dès lors, Belmadi, qui s’appuie toujours sur des joueurs compétitifs, ne prendrait la prochaine fois que des joueurs qui bénéficient d’un temps de jeu respectable, qui leur permet de garder sa confiance. En tout cas, la liste du mois d’octobre nous édifiera davantage sur les intentions et les possibles choix du coach national.

dzcompétition


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here