EN: Avenir toujours indécis pour Houssem Aouar

0
1055

L’avenir international du milieu de terrain franco-algérien, Houssam Aouar, est toujours inconnu. Le stratège de l’Olympique Lyonnais dont on nourrit beaucoup d’espoir pour être fendu vers un des grands ténors du football européen par l’administration de l’OL, n’a pas encore annoncé sa décision de jouer pour la France ou pour l’Algérie. Mais en coulisse, on évoque son rapprochement vers la France que vers l’Algérie, sacrée championne d’Afrique en Egypte en juillet dernier. Pour l’Algérie, il faut savoir que le peuple algérien veut à tout prix que Houssam Aouar opte pour l’Algérie, vu que c’est un élément qui pourra rendre d’énormes services aux Verts pour que l’EN version Belmadi deviendra plus forte, à quelques mois du coup d’envoi des éliminatoires de la Coupe du monde 2022. Mais la réalité est tout autre. Le dossier est un peu compliqué, en dépit de certains contacts entrepris par la FAF, bien avant l’arrivée de Belmadi et qui ont été rompus depuis, à cause de la différence de vision entre la fédération et le sélectionneur.

Belmadi ne compte pas prendre attache avec lui…
Pour Djamel Belmadi, les choses sont claires ! Pas question d’entrer en contact avec le joueur, tant qu’il est toujours avec l’Equipe de France espoirs. Le sélectionneur l’a déjà dit en conférence de presse d’avant la RDC, le 8 octobre dernier : «J’entends beaucoup parler de Houssem Aouar et il faut qu’on mette les choses au clair. Aouar est un joueur de l’Equipe de France, même s’il n’a pas encore joué, mais il reste sélectionnable. Historiquement parlant, mis à part les joueurs du FLN, citez-moi un joueur qui a quitté l’Equipe de France pour rejoindre celle d’Algérie ? Ce serait une première. S’il y a une possibilité, pourquoi pas…» Une déclaration qui démontre clairement la position de Djamel Belmadi vis-à-vis de ce dossier. Le sélectionneur ne compte pas ainsi prendre attache avec lui et ne le fera pas, tant que son équipe réussit de bons résultats en ce moment et que le joueur est toujours convoqué de manière régulière en sélection de France espoir.

… Sauf si le joueur exprime son désir de jouer pour l’Algérie
Djamel Belmadi ne compte pas aussi prendre attache avec Houssam Aouar, car ce dernier n’a pas manifesté son désir de porter le maillot algérien. Pour le coach des Verts, les choses sont claires : «Houssem Aouar est en Equipe de France, il est difficilement sélectionnable pour l’Algérie. Je ne dis pas que c’est impossible, mais Aouar, Adli et Aït Nouri sont en Equipe de France. Ils savent très bien qu’on est intéressés par eux. C’est à eux maintenant de donner un signe s’ils sont intéressés par l’Equipe nationale ou pas», a t-il déclaré en conférence de presse. Autrement dit, si Houssam Aouar montre des signes pour jouer en faveur de l’Algérie, Djamel Belmadi le contactera immédiatement et le convoquera aussi pour le stage suivant. Pour sa part, Houssam Aouar n’a toujours pas annoncé sa décision de manière finale d’opter pour l’équipe d’Algérie ou de l’équipe de France. Il se contente actuellement de répondre favorablement aux convocations de l’Equipe de France espoirs.

Aulas fait le forcing…
Le président de l’OL, Jean-Michel Aulas fait le forcing comme à ses habitudes. Le président lyonnais qui ne se soucie guère de l’avenir du joueur, comme avec Nabil Fekir d’ailleurs, fait le forcing pour qu’il opte pour l’Equipe de France, afin de voir sa valeur augmenter sur le marché des transferts, et le vendre chèrement. Jean-Michel Aulas est trop exigeant envers ses joueurs et exerce sur eux des pressions, dans le but d’opter pour les Bleus. Avec Aouar, c’est la même chose, puisque Aulas veut qu’il se produise en faveur de l’Equipe de France.

…Fekir, l’exemple à ne pas suivre
Pour Houssam Aouar, il faudra absolument prendre l’exemple de Nabil Fekir qui a été trahi et poignardé dans le dos par ce grand philo, Jean-Michel Aulas. Ce dernier a exercé des pressions sur Nabil Fekir afin d’opter pour la France, après avoir donné sa parole dans un premier temps à Christian Gourcuff, sélectionneur national d’alors. Finalement, cette pression a tout simplement cassé l’élan du joueur qui a fini au Bétis Séville, dans un simple club en Espagne, alors que Liverpool voulait l’engager. Pour ses propres intérêts, Jean-Michel Aulas est prêt à tout faire et peut trahir n’importe qui. Houssam Aouar est donc prévenu.

Deschamps : «On suit Aouar, mais on ne s’opposera pas à sa décision»  
Didier Deschamps s’était confié au Buteur en janvier 2019 où il avait évoqué aussi le cas de Houssam Aouar, en déclarant : «Je ne prends pas de contact pour vendre des paillettes aux joueurs. Evidemment, c’est un joueur qui fait partie de la génération Espoirs qui s’est qualifiée pour le championnat d’Europe qui aura lieu au mois de juin prochain. Evidemment, on le suit comme d’autres joueurs. Mais je ne vais pas faire de démarches avant que je prenne la décision de le sélectionner. J’ai entendu dire que l’Algérie voulait le faire venir. Je ne vais pas m’opposer, ça fait partie de la liberté qu’a le joueur de choisir l’une ou l’autre des Equipes nationales. Voilà, il y a beaucoup de concurrence. A un moment, j’ai pris un de ses coéquipiers, Tanguy Ndombele, qui joue avec lui à Lyon. Mais il fait partie des jeunes joueurs qui progressent et qui sont performants en Ligue 1 et en Equipe de France Espoirs.»

le buteur


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here