Où serait l’AS Monaco sans le duo Slimani-Ben Yedder?

0
540

 ‘’Où serait l’AS Monaco sans Wissam Ben Yedder et Islam Slimani ? C’est certain, elle n’aurait jamais effleuré le bonheur fou qui a fait vibrer ses 650 supporters venus remplir le parcage visiteurs à Amiens’’. Tel a été le début de l’article du match sur le quotidien français L’Equipe hier au lendemain de la belle victoire ramenée par l’équipe de la Principauté d’Amiens.

 

Affaiblis dès le début du match par un but encaissé à la 9e minute, les Monégasques doivent leur salut à leur duo qui a fait des merveilles lors de la première moitié de saison. Face aux difficultés offensives, Roberto Moreno a décidé de lancer Slimani après 58 minutes de jeu, soit presque un mois après lui avoir offert l’occasion de rejouer et de marquer contre le PSG, entre ces deux matches, Slimani a dû gérer une période de sur-médiatisation, car son nom a été lié avec des envies de départ vers Tottenham, vers Manchester et même à l’Inter et Aston Villa, tout le monde voulait tenter le coup, mais Monaco a hésité et a décidé à la fin de le retenir contre son vœu de quitter un club et un entraîneur qui lui était hostile.

 

6 matches plus tard

Les conditions avant ce match à Amiens étaient donc toutes réunies pour que le joueur manque sa rentrée, mais les faits ont prouvé le contraire, puisque c’est un Slimani hyper motivé qui a fait son apparition, le joueur a un moral d’acier et ça se voit, puisque dès son apparition, il a commencé à presser de tout son poids, il aurait pu être décisif si la VAR lui avait accordé un penalty sur une faute commise par les Amiénois, mais il a fallait attendre l’entrée en jeu de Fabregas pour voir  Monaco marquer le 2e après avoir égalisé par Ben Yedder, Fabregas exécute parfaitement un corner qui trouve la tête de Slimani, il se défait du marquage strict pour placer une tête imparable et mettre le but du 1-2.

 

8 buts

Islam venait d’inscrire son 8e but de la saison en 14 apparitions et un peu moins de 1000 minutes de jeu (il en est à 997 minutes), et surtout après 6 matches où il n’a pas donné signe de vie, c’est dire que ce but vaut de l’or pour l’ancien Chababiste, qui a ravi la vedette à tout le monde, encensé par son coach et accueilli en triomphe à son retour aux vestiaires.

 

Record

Ce but de Slimani arrive au bon moment et lui permettra de gagner la confiance de tous, notamment du coach appelé à le faire jouer plus souvent, ce qui permettra à Islam de rester compétitif, c’est le plus important à quelques semaines de la date FIFA du mois de mars où le joueur aura le challenge d’être convoqué et de marquer et pourquoi pas se rapprocher encore plus du fameux record détenu par Tasfaout.

  1. M. A.

 

Moreno dos au mur

Cette prestation de l’international algérien a redirigé les projecteurs à nouveau sur lui. Il faut dire que certains l’avaient carrément oublié, l’ont cru terminé et abattu après l’échec de son transfert cet hiver, mais voilà que Slimani est revenu plus fort, prêt à batailler pour exiger qu’on lui fasse à nouveau confiance, qu’on le réintègre dans les plans, dans le cadre d’un 4-4-2 avec son complice préféré à savoir Ben Yedder. Jardim avait trouvé l’équilibre ; pourquoi pas Moreno, surtout après la suspension de Gelson Martins le Portugais qui complétait le trio offensif aux côtés de Ben Yedder et Balde.

En tout cas les déclarations de Moreno après le match où il reconnaissait que Slimani est un grand joueur est en soi  une reconnaissance de la part du coach ibérique, il doit d’ailleurs commencer à réfléchir à réhabiliter l’Algérien en le réintégrant dans ses plans et profiter de la gâchette facile de l’attaquant des Verts.

Source: competition


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here