Le sélectionneur Algérien, Djamel Belmadi compte saisir la justice pour tirer au clair l’affaire dite d’atteinte à son intimité.

Avec l’aide de la fédération algérienne de football (FAF), Belmadi pense sévir contre ceux ou celles qui ont utilisé son image à des fins privées. Dans les détails, cette affaire a éclaté lors du tirage au sort du championnat d’Afrique des nations (CHAN) le 1er octobre dernier à l’Opéra dans la capitale algérienne. Ce jour-là, le sélectionneur algérien a été photographié en train de regarder les résultats d’un club d’un international Algérien.

C’est ainsi que la FAF est montée au créneau pour dénoncer “les dépassements” à l’occasion des conférences de presse de l’entraîneur. Selon la même source, ces dépassements sortent du “cadre sportif ou purement footballistique”.

“Le seuil de l’outrecuidance a été même dépassé lorsque le sélectionneur national a été atteint dans son intimité à travers des captures d’écran prises à son insu lors de la cérémonie de tirage au sort du CHAN 2023 qui a eu lieu à l’opéra Boualem Bessaïh d’Alger le samedi 1er octobre 2022″, s’indigne l’instance dirigeante du football algérien.

Par ailleurs, la FAF a promis de prendre des mesures pour que pareils dépassements ne se reproduisent plus à l’avenir. “Des mesures seront prises à l’avenir pour que de telles situations déplorables ne se renouvelleront plus, tout en préservant le droit au large public sportif et aux supporters des Verts de disposer d’un maximum d’informations sur la sélection nationale ainsi que de toutes les données relatives à la vie de l’équipe, au jeu, aux joueurs, aux stages, aux matchs, et à tous les volets liés au seul football”, conclu le communiqué de l’instance publié dimanche.

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here