Casoni bientôt limogé du MCA?

0
319

«J’aimerais rester et poursuivre le travail débuté. Mais sous certaines conditions. Il y a des choses qu’il faut améliorer dans notre fonctionnement. On a fait progresser le MCA, on y apporté de la stabilité. On nous a même dit que cela a ramené de la paix sociale ! Sur le plan du jeu, on est sans doute la meilleure équipe d’Algérie». Ce sont là les propos de l’entraineur français, Bernard Casoni, accordés à France Football.

Le technicien, et pour sa première saison dans le championnat algérien, a réussi à faire parler de lui dans une certaine période de cet exercice. Mais à l’arrivée, il a perdu beaucoup de points, lui, qui se faisait jusque-là désirer pour prolonger son contrat.

Aux dernières nouvelles, la direction mouloudéenne n’est plus chaude pour le garder. D’ailleurs, lors de l’entrevue qu’a eue le coach avec le directeur sportif, Kamel Kaci Saïd, au milieu de cette semaine, l’avenir de l’ancien défenseur de l’O Marseille avec les Vert et Rouge n’a guère été évoqué.

Le coach lui-même le reconnait : «Passer autant de temps à la tête du club, c’est un exploit ! (rire). On a du crédit, le travail est reconnu. Après, concernant mon avenir, je ne sais pas s’il est encore là, les négociations n’ont pas débuté. On nous dit qu’il faut qu’on reste, mais ici, tout va très vite», a-t-il précisé.

Après être sorti bredouille du championnat et de la coupe d’Algérie, le voilà Casoni rater l’entame de la phase de poules de la Ligue des champions d’Afrique, en se contentant d’un nul à domicile contre les Marocains du Difaâ Hassani El Jadida.

Un nul qui enfonce davantage Casoni: «On a vécu une première mi-temps crispée, face à un adversaire qui était venu pour prendre un point. On a voulu marquer très vite… Malheureusement, on perd un joueur en début de seconde période sur une expulsion sévère. Et puis on encaisse un but gag. » Et de continuer : «On est revenus à la marque en toute fin de match, malgré cette infériorité numérique», a tenté de justifier Casoni.

Et comme un malheur n’arrive jamais seul, Casoni fait face à un sérieux problème. En effet, son attaque, qui était jusque-là le maillon fort de l’équipe, est en panne sèche, jouant un mauvais tour au technicien français.

«On est dans le dur sur le plan de l’efficacité offensive, comme défensive d’ailleurs. Il y a un mois et demi, on marquait beaucoup et on encaissait peu. Ce n’est plus le cas maintenant», a-t-il reconnu, estimant au passage qu’il a atteint ses objectifs, à savoir les demi-finales de la Coupe d’Algérie, ainsi que la qualification à la phase de poules de la Ligue des champions d’Afrique, mais ce sera dur pour ses protégés et pour lui de terminer le championnat local sur le podium.


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here