Selon Maligue2,voici les mots de Pascal Plancque, l’entraîneur de Nîmes sur Zinedine Ferhat.

« On voit bien que quand Zinédine est rentré contre Le Havre il n’était pas dans un grand jour. Au Paris FC, il avait fait une première période correcte pour quelqu’un qui n’avait pas joué depuis longtemps. La deuxième période était plus difficile. Ce n’est pas parce que c’est la Ligue 2 que c’est facile. Il faut être prêt physiquement avant tout et il a pris du retard en terme d’intensité, de pouvoir répéter les efforts... Et c’est la raison pour laquelle je ne l’ai pas aligné contre Le Havre. Il avait joué 90 minutes contre Paris, j’aurais pris un gros risque de le blesser s’il avait enchaîné deux matchs en trois jours. C’est la conséquence du fait que pendant quelques semaines, tout le monde a pensé qu’il allait partir… On rattrape le temps perdu, lui et nous. »

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here