Malgré des rapports diplomatiques tendus entre l’Algérie et le Maroc, les supporters des fennecs ont décidé d’apporter un soutien à leurs voisins.

Selon le monde, puis le début de la compétition, les clients qui défilent dans sa boutique ne manquent pas de glisser un mot d’encouragement à l’égard des Lions de l’Atlas. « Ils me disent qu’ils sont de tout cœur avec nous. Ils sont fair-play », confie Bouchra Adiel, cogérante d’une pâtisserie à Alger, spécialisée dans des préparations culinaires marocaines. « J’ai même reçu un SMS de félicitation d’un habitué après la victoire face au Portugal », enchaîne l’entrepreneuse binationale de 38 ans, née à Fès et installée en Algérie depuis une dizaine d’années. »

Salah, qui travaille dans le secteur de l’informatique, s’identifie, lui aussi, « totalement » à la formation entraînée par Walid Regragui. « Nous sommes comme des cousins », estime ce cadre de 40 ans, originaire d’Oued Souf, dans le sud du pays. S’il n’était pas emballé à l’idée de suivre un tournoi auquel ne participe pas son équipe favorite, il suit désormais avec « plaisir » le parcours historique du Maroc. « Ils sont en train de réussir là où nous avons échoué », dit-il

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here